Comment résoudre les problèmes de voisinages

Le vivre ensemble dans un même immeuble est une affaire parfois facile et parfois une affaire très délicate. La charte de bon voisinage, rédigée avec les associations de locataires  donne des conseils précieux.

Lorsqu’on est en conflit avec son voisin, ou ses voisins. Il faut dialoguer.

Si le dialogue est difficile, il ne faut pas hésiter à demander l’aide de l’Office. Le gardien, l’agent de proximité organiseront des médiations pour nouer ou renouer un dialogue.

Si cela ne suffit pas à ramener calme et comphéhension mutuelle, le chef du service organisera une rencontre de médiation en convoquant les deux parties à l’Office. Son écoute ne sera pas orientée pour donner raison à l’un ou à l’autre, mais pour trouver des solutions. Bien souvent, les problèmes ainsi s’estompent et chacun devient un plus attentif et tolérant.

Si les conflits continuent, ou bien s’ils s’aggravent, L’OPH31, comme tous les autres bailleurs, ne dispose pas de pouvoir de police. Connaître  un conflit ne lui donne pas les moyens de le résoudre par lui –même. C’est par la voie légale que les conflits graves peuvent se régler : dépôt de plainte auprès des services de police, organisation de pétitions etc.

Lorsque l’Office dispose d’un dossier prouvant la gêne du/des locataire(s), il dépose auprès du tribunal une demande d’expulsion pour troubles de voisinage. Lorsque l’OPH31 a obtenu un jugement d’expulsion, il doit encore attendre, parfois, le concours de la force publique, délivré par le préfet. La procédure dans son ensemble est très longue, mais l’Office met tout en œuvre pour garantir « la jouissance paisible de la chose louée ».